La Lettre du Producteur

powered by  Radionomy

NAVIGATION - SEARCH

N.85 - L'interview - "Sur Nowradio, je travaille avec des gens formidables"


Nous avons rencontré Florian Richard, qui a créé Now Radio il y a cinq ans. Aujourd'hui c'est une équipe de 6 personnes, pour la plupart installées en Rhône-Alpes, qui gère cette radio musicale jeune et innovante.

Bonjour Florian, peux-tu nous dire pourquoi tu as créé nowradio ? 
J'ai voulu me lancer très jeune dans la création d'une radio sur internet. C'était il y a cinq ans, le 23 octobre 2010, et j'avais 15 ans. L'idée de pouvoir lancer mon propre projet avec mes idées et mes envies me plaisait. L'idée était de trouver une cible et de pouvoir la servir quotidiennement en musique. Étant jeune à l'époque (il l'est toujours cinq ans plus tard, ndlr), j'ai ciblé un public de mon âge avec des choix musicaux qui lui correspondait. 

Aurais tu créée cette radio si Radionomy n'avait pas existé ? 
Je ne pense pas ! Radionomy m'a réellement aidé à créer un concept, le personnaliser et ce gratuitement, ce qui est avantageux et très motivant. C'est même grâce à Radionomy que j'ai découvert cette passion pour la radio qui s'est développée au fil du temps. Je suis assez fan des nouveaux médias de communication et Radionomy a su s'y faire une place importante. 

Parles moi plus en détails du concept… Pourquoi ce nom ? 
En 5 ans, nous avons essayé de créer une communauté jeune et connecté. D'où le nom "Now", qui reprend l'idée de l'instantanéité. Ici, il s'agit de l'instant partagé avec les auditeurs en direct (via des modules de dialogue, tchat à l'époque, dédicaces et depuis peu les réseaux sociaux), et de l'instantanéité des nouveautés musicales : on a toujours essayé d'être le plus à jour possible sur les hits diffusés. J'aime beaucoup aussi la pêche du mot anglais "Now", qui rappelle le public ciblé. 


Comment composes tu la programmation ? 
Aujourd'hui, la programmation musicale est gérée par Hugo qui travaille en collaboration avec Dorian. Ils mettent à l'antenne essentiellement des hits. Le repérage se fait dans un premier temps sur des sites connus comme iTunes, Shazam, les charts, mais aussi sur des articles, des suggestions et des recherches plus pointues. Les rotations des titres sont mises en place grâce à différents bacs dans le RMO (golds, classique, hits, récurrents, ...) tout en évitant les rotations abusives. Pour ajouter les titres dans un bac ou un autre, nous prenons en compte l'avis des auditeurs au travers des commentaires qu'ils publient sur les réseaux sociaux quand nous publions le clip de la musique diffusé. 

Réalises tu des émissions des spéciales ? As-tu des partenariats avec des événements ? 
Bien sûr, au niveau musical déjà nous essayons de nous démarquer avec des playlists au style unique comme le rock ou le r'n'b, et parfois même des playlists d'un artiste unique (spécial Pharell Williams, Lady Gaga, etc.). Par ailleurs, nous avons eu un partenariat avec un site de coques personnalisées pour smartphones. Les auditeurs pouvaient les gagner en écoutant une émission. Nous avons eu aussi un partenariat avec un label de musique dont nous recevions mensuellement des artistes. 

Comment évolue la courbe d'audience de ta radio ? 
Nous sommes en hausse depuis cet été. Il faut dire que nous avons revu toute notre programmation il y a 1 an. Depuis cet été, nous avons gagné pas mal d'auditeurs et cela reste stable pour le moment. Nous sommes à près de 800h par jour. Nous avons beaucoup de monde le mercredi et le week-end.

Comment es-tu parvenu à faire grandir l'audience de ta radio ? 
Avant tout en réunissant les bonnes personnes. Ça n'a pas été facile au départ car nous étions que deux. Cependant, pendant cinq ans, je me suis battu pour avancer. Aujourd'hui, je travaille avec des gens formidables qui s'adonnent autant que moi à leur passion. On est un petit groupe de 6 personnes, très soudées. Avec le temps, nous avons varié les émissions, fait du live, donné une place importante aux réseaux sociaux et à la création de jeux-concours (avec divers partenaires). Nous avons aussi développé notre référencement sur internet, ce qui fait que nous sommes écouté dans le monde entier aujourd'hui (Japon et les États-Unis sont les deux premiers pays étrangers à écouter Now Radio). Sur notre site, nous avons une petite équipe de rédaction qui publie hebdomadairement des articles people, buzz ou insolite que nous partageons sur les réseaux sociaux et ce système poussent les gens intéressés par un article, à découvrir plus qu'un article : ils découvrent aussi notre webradio directement, c'est un tout.

Merci Florian, pour finir, parles-nous un peu de toi...
J'approche de la vingtaine et je suis de Lyon. Nous sommes d'ailleurs nombreux dans l'équipe de la radio à venir de la région Rhône-Alpes. Je suis étudiant en design graphique et j'aime beaucoup la communication visuelle, le montage vidéo et la création sur tout type de support (print/web).

Les commentaires sont clos