La Lettre du Producteur

powered by  Radionomy

NAVIGATION - SEARCH

N.133 - Le dossier : 8 conseils pour faire le buzz et gagner des auditeurs

Le petit monde de la webradio, qui arrive peu à peu à maturité, n'est pas un univers impitoyable. En effet, tout le monde y a sa chance. Une petite webradio indépendante peut réussir aussi bien qu'une de ses concurrentes issue d'un gros groupe de médias. Aujourd'hui, grâce notamment à Radionomy qui gomme facilement toutes les difficultés techniques et les frais de diffusion, créer une webradio et diffuser son programme ne coûte rien, seule la qualité du programme, seule l'idée de départ, le concept, font la différence.
Mais sans communication, sans notoriété, pas d'audience ! Pour se faire connaître, rien de mieux qu'un petit buzz, histoire de vite marquer les esprits. Comment faire ? Il n'y a pas de recettes miracles mais quelques règles à respecter que nous allons voir dans cet article. 

1. Un concept de radio original 
La toute première idée tient évidemment dans le concept de votre radio. Plus il est original, unique, plus vous pourrez vous en servir pour construire votre communication virale. Et plus votre concept sera drôle et décalé, plus ce sera facile ! Attention, même s'il faut un concept original, il faut également qu'il parle au plus grand nombre. Ne vous spécialisez pas trop non plus en créant une radio sur la musique tibétaine ! Votre concept sera sans doute unique, mais peu viral... L'originalité ne viendra pas forcément du programme musical mais du nom de la radio, de son slogan... Un exemple ? Celui de Radio Michel : la radio de tous les Michels (qui diffuse uniquement des titres ou des artistes portant ce prénom...) a eu droit, grâce à son concept, à un très bel article sur l'Obs

2. Une émission "culte"
Ne devient pas culte qui veut. Mais vous pouvez au moins tentez le cop en installant dans votre grille un concept complètement fou ! Une séquence, une chronique qui ne passera pas inaperçue. Un exemple : "Radio Bonheur, la seule radio qui vous emmène à la plage tous les matins" (et vous diffusez le bruit des vagues pendant une durée plus ou moins longue...). Ou encore (plus global) : "Radio Bonheur la seule radio qui ne nous donne que des bonnes nouvelles" (avec des chroniques sur des actions positives...)

3. Des jingles décalés
Les jingles, puisqu'ils reflètent l'identité de votre radio, vont forcément pouvoir servir à amplifier votre buzz, à le rappeler tout au long de la journée, à faire la promo de votre émission "buzzante", de votre concept qui fait cartonne sur les réseaux sociaux. Il faut qu'ils soient brefs et simples pour que le message passe. 

4. Un événement fédérateur
Même si les deux règles précédentes N.1 ne sont pas pas respectées, vous pouvez vous démarquez en créant un événement fédérateur. Un exemple ? Celui de Radio Britney il y a quelques années. Anthony Ramat, alors élève du Studec et qui avait créé cette radio, se souvient : 

"C'était le 4 janvier 2010. Avant ce jour-là, la radio ne fonctionnait que pour une petite communauté d'auditeurs français. Puis, nous avons réalisé le coup promo du siècle qui a multiplié notre audience par 80 ! Le pari était de faire connaître la radio à tout les fans de Britney Spears en même temps ! Nous avons donc organisé un flashmob sous la Tour Eiffel. 80 auditeurs de toute la France sont montés à Paris pour danser sous la Tour Eiffel. Les images ont été relayés par tous les grand médias mais surtout par Britney Spears qui a parlé de nous sur son site internet. C'est depuis ce jour que la radio a connu un boom sans précédent." 

Bon. Aujourd'hui, il y a bien longtemps que l'on ne fait plus da flash mobs et les radios monoartistes ne sont plus autorisés. Mais l'exemple reste valable. En mobilisant du monde via les réseaux sociaux, en créant un happening, Anthony avait atteint son objectif : faire parler de sa radio ! Montez un tel événement peut paraître compliqué, mais il peut prendre une forme beaucoup plus simple comme un concours en forme de jeu de piste avec des indices ("retrouvez où se cache notre animateur" etc...)

5. Une capacité à détourner l'actualité : le newsjacking !
Un bon buzz ne vient pas de nulle part, il n'est pas monté de toutes pièces. Il vient souvent, par exemple,  d'une bonne capacité à détourner l'actualité. Il s'agit du newsjacking. Un exemple : souvenez-vous de cette pub pour le loueur de voitures Sixt :

Les fameuses visites en scooter du président Hollande à Julie Gayet étaient alors au coeur de toutes les discussions. Sixt avait habilement détourné ce fait d'actualité. La réussite avait était immédiate et s'était traduite en deux temps : 
- Le détournement de l’actualité a d'abord été largement diffusz. Buzz immédiat ! 
- Les commentaires des médias commentant ce newsjacking ont apporté une seconde visibilité bien plus large. 

6. Un animateur déjanté 
Une autre solution pour faire le buzz peut tenir dans la personnalité d'un animateur. Car non, les animateurs radios ne sont pas morts ! Pour différencier votre radios des autres, et en particulier des sites de streaming qui sont des robinets à musique sans âme, la personnalité d'un animateur peut avoir un très grand rôle ! Son nom, sa voix, sa capacité à bousculer les habitudes, à interviewer les artistes, son ton peuvent créer un vrai buzz autour de sa personnalité. Il n'est pas nécessaire qu'il soit connu au départ, pensez à ces dizaines de youtubeurs qui font de l'audience en faisant des vidéos face caméra ! Votre animateur vedette peut lui aussi, suivre le même parcours.

7. Les réseaux sociaux comme caisse de résonance
Facebook, Twitter, Instgram, youtube... Une fois que vous aurez votre idée de buzz, ce sont évidemment les réseaux sociaux qui vous permettront de la viraliser. Posts réguliers sur Facebook, teasing sur Twitter, photos et vidéos sur Instagram etc... Pour orchestrer votre buzz ou pour l'entretenir, il faudra savoir utiliser tous ces outils. 

8. Des vidéos soignées en live ou... très courtes !
Les chiffres de Médiamétrie sont éloquents : "En juillet 2017, 32,1 millions d’individus ont regardé au moins une vidéo depuis leur ordinateur, soit plus d’un Français sur deux (51%). En moyenne, ils ont chacun consacré 4h46 à cette activité au cours du mois." De quoi vous inciter à produire vos propres contenus vidéos. Evidemment, on est loin de la radio et de votre passion pour ce média. Mais il faut savoir évoluer pour faire gagner son média. Tourner vos propres vidéos (dans vos studios ou à l'extérieur) est donc une solution évidente pour créer ou entretenir votre buzz. Tous les formats sont possibles : l'algorithme de Facebook apprécie particulièrement les vidéos carrées ou en hauteur (à condition qu'elles fassent moins d'une minute) mais aussi les formats plus longs (notamment en live)

Voilà pour nos huit conseils ! A vous de les mettre en pratique, le succès d'audience de votre radio est peut-être à ce prix !

Les commentaires sont clos