La Lettre du Producteur

powered by  Radionomy

NAVIGATION - SEARCH

N.133 - La question : les golds sont-ils obligatoires sur une webradio ?

Ah les golds ! Ces fameux titres qui rassurent les auditeurs, qui leur donnent des repères et sont censés rallonger la durée d'écoute... Doit-on continuer à en diffuser ou peut-on s'en passer sur une webradio ? Une radio digitale est en effet normalement là pour proposer un programme différent, loin des standards habituels...
Mais comme nous allons le voir ici, les choses ne sont pas si simples !
Rappelons tout d'abord ce qu'est un gold. Il s'agit d'un titre connu de tous mais qui n'est pas un hit du moment. C'est un standard, un extrait du patrimoine musical français ("Le lundi au soleil" de Claude François) ou international ("Hôtel California" du groupe Eagles). 
Mais la pop ou le rock n'ont pas le monopole des golds. Chaque catégorie en possède. La musique classique a ses golds (la petite musique de nuit de Mozart ou les 4 saisons de Vivaldi), tout comme le jazz (Take Five de Dave Brubeck), le metal, la dance... Un gold est un vieux titre que tout le monde prend encore du plaisir a entendre aujourd'hui, pas un vieux hits que l'on ressort du placard. C'est un incontournable.
Mais, justement, la question peut se poser, pour une webradio, de devoir diffuser ces golds. Une webradio ne doit-elle pas se différencier en prenant des risques ? Doit-elle diffuser la même musique que ses aînées de la FM ou, justement, marquer sa différence en proposant une nouvelle expérience à ses auditeurs ?
La logique pousse vers la deuxième solution. Mais en fait, tout dépend du type de programme musical. Si vous proposez de la pop, du rock, de la dance, du rap, du RnB,... bref le type de musique qui est présent partout sur la FM, évitez les golds, ils sont déjà programmer partout ailleurs. Utilisez plutôt votre radio rock, pop ou rap pour faire découvrir des nouveautés, des artistes encore inconnus.
En revanche, le principe des golds peut fonctionner avec des webradios plus ciblées en termes de style musical. Une webradio  de musique classique doit pouvoir faire entendre, de temps à autre, les airs classiques les plus connus. Car si un auditeur a choisi une webradio classique, c'est aussi pour entendre des morceaux qu'il connaît bien. Même chose si votre radio ne diffuse QUE du métal : difficile dans ce contexte de se passer de Smoke on the water de Deep purple !
La conclusion est cible : votre programmation musicale est généraliste ? Prenez des risques, préférez la nouveauté aux golds.
Votre programmation est musicalement très ciblé ? Vous pouvez utiliser les golds (ceux de votre style musical évidemment) sans le moindre scrupule !
  
Les commentaires sont clos